dimanche 10 décembre 2017

Brother Bancroft



Frère Bancroft de la 87ème des Hellblasters est ce qu'on peut appeler un bon soldat. Il est d'un tempérament volontaire et passionné qui dénote quelque peu avec les coutumes austères des Iron Genesis. Il arbore très fièrement les armoiries et autres récompenses obtenues.


C'est une mission délicate et plus que périlleuse pour un jeune recrue tel que lui. L'envoyer sur Schindelgheist alors qu'il porte encore l'entrave incessus poenitentiae. Même volontaire et sous la protection du Lieutenant Dracun, la confiance que lui porte ses pairs ne fait que galvaniser ça volonté  de fer.


"Par mon incinérateur je purifie l'hérétique et impose la volonté du fer."


samedi 9 décembre 2017

Kalista


Avant l'hérésie d'Horus, Kalista faisait partie des Winter Crows qui constituaient une Escouade Soeurs du silence Vigilator chargée de traquer les Psykers à travers la Galaxie. Ses soeurs voyaient déjà en elle une future leader, mais le Prince des plaisirs voulut plutôt en faire l'une de ses championnes.


On ne sut jamais à quel moment Kalista avait basculé. Sa disparition de l'ordre des Soeurs du silence reste encore inavouée. Peut être parce qu'elle est la seule à avoir perdu son pouvoir de "silence".



Peu de gens ont pu voir cette championne de Slaanesh à l'oeuvre sur les champs de bataille.
Son masque amplificateur et ses lames acérées en font une artiste de la mort,
et l'une des plus talentueuses que certains ont confondus avec les plus habiles Eldars.



Kalista et sa bande sévissent autour du monde d'Espandor à la recherche des meilleurs combattants qui pourront les rejoindre. Ceux qui refusent ne sont plus là pour en témoigner. Ceux qui acceptent, deviennent des légendes cauchemardesques dont le nom est chuchoté.





vendredi 8 décembre 2017

Kaethien, Mère Servante de l'ordre de la Lumière


Grande protégée de l'Archiprêtre Hasonbeorn, elle mène les soeurs de la lumière à la guerre.  

En temps de paix, elle organise la sécurité et la garde de la sacro-sainte Basilique.  Kaethien fut formée autant religieusement que physiquement par l'Archiprêtre lui même, elle devint au fil des années presque comme sa fille. Mais ils ont toujours conservé une certaine distance, aucune trace d'amour ne peut exister au sein de la Basilique, seulement l'adoration de Sigmar.



Kaethien sert l'ordre des Soeurs de la Lumière en tant que mère supérieur. Elle accéda à ce titre rapidement, ayant une aisance indéniablepour débusquer les hérétiques.
Elle condamna elle même la Mère de son Ordre à la mort, après un procès à huis clos, alors quelle ne n'était qu'une apprentie.
Nul ne connais le chef d'accusation, mais son exécution fût approuvée par l'archiprêtre lui même.
Cette hérésie était-elle avérée, ou s'agissait-il uniquement d'une manœuvre politique? la raison est probablement inscrite dans un des registres secrets du Grand Mestre.

Elle est suivie par Har'la, un Gryphound formé à flairer toute trace d'hérésie.



jeudi 7 décembre 2017

Jhvem Lheufêr




Jhvem Lheufêr était le descendant d’une longue ligné de mineur. Tandis que ses pairs n’était jamais sorti ou presque des puits, lui avait réussi à sortir du lot grace à ses talents de soudeurs, et ce malgré sa légère atrophie du lobe pariétal et celle plus importante de son bras. Si la première avait été imputée à l’outil nécessaire à l’extraire du ventre de sa mère, son bras, lui fut caché aux yeux de tous.


Son travail de soudeur le conduisait à régulièrement porté des manchons complets sur les bras qui le masquait à la vue des autres. Son apparente infirmité n'était pas un problème pour lui. Il n'eut pas de problème à se faire accepter car le travail au fond des mines était durs, et nécessitait une entraide de tous au sein de la classe ouvrière. Le ciment qui les liaient les uns aux autres étaient leur croyance, les prêches du père Verhpépair et le dur labeur des mines.


Il venait de finir une soudure parfaite dans le boyau 35-2 et martelait l’acier pour vérifier sa bonne tenue lorsqu’un bruit sourd résonna dans toutes les galeries environnantes. Il se joignit à ses collègues qui descendaient vers le bruit lorsqu’ils virent arriver un nuage étrange. Fugacement, un homme sorti du nuage en tibubant et se tenant la gorge, avant qu’il ne chuta et disparu derechef dans la brume qui avancait.


Mais c’était avant le drame. Hébétés, les gars se regardèrent à travers leurs masques et pris d’un doute commencèrent à rebrousser chemin, d’aord à pas rapide, puis en courant lorqu’il s’apperçurent que les gaines de ventilation s’était mise en route et accélérait l’avance du nuage. Malheureusement pour Jhvem, il trébucha sur une pioche abandonnée là. Dans sa chute, la visière de son masque se fissura sur un coin de ferrobéton tandis que le nuage le rattrapait. Ses collègues entendirent d’abord un cri étouffé puis plus rien tandis qu’ils poursuivaient leur course.

mercredi 6 décembre 2017

Brother Alaric


Lorsque l'Ordre doit se frayer un passage au milieu de la forêt mouvante, Frère Alaric est envoyé en éclaireur. A l'aide de son lance-flamme ou de sa machette, il ouvre le passage à ses Frères.



La procession peut alors progresse, jusqu'au site d’atterrissage pour accueillir des pèlerins, ou vers un autre temple perdu dans les profondeurs couleur de jade.

mardi 5 décembre 2017

Sgt Vandellia Cirrhosa



Le sergent Vandellia inspire la crainte aux rares individus posant leurs regards sur lui. De nature taciturne et solitaire, il ne s'exprime que très rarement. De longues années de service au plus près des combats aurons eu raison du peu d'humanité qu'il restait en lui après sa renaissance en Primaris.


Cela fait des mois que Vandellia arpente les terres désolées de Schindelgheist. Parti en éclaireur pour fouiller le réseau de galeries qui parcours cette planète jusqu'à sa moelle, il n'avait rien trouvé de vivant. L'atmosphère toxique avait fini de ronger tout ce qui fut organique. Kortharis et ses sbires avaient belle et bien quitté cette planète pourrie.


"L'ombre est mon monde. La peur mon ambition. La mort mon cadeau."




lundi 4 décembre 2017

Tiberius



L'escouade de Tiberius était en simple mission de routine lorsqu'ils mirent les pieds sur le sol
d'Espandor. Cette planète ne présentait aucun signe des forces démoniaques qui y sévissaient
depuis quelques temps. Tiberius mis un peu de temps avant de dire à ses camarades qu'il entendait des voix depuis qu'ils avaient atterris.


Ces voix finirent par lui dire que c'était lui qui avait été choisi et pas les autres.
Soit il sombrait dans la décadence et le plaisir du combat soit il mourrait.
A une condition...



Se débarrasser de ses camarades pour se dévouer corps et âme au Prince des plaisirs.
Le choix semblait absurde, mais Tiberius ne mit pas longtemps à se débarrasser de ses pairs.
Le germe de la déchéance était en lui depuis longtemps et sa rencontre avec Kalista changea sa destinée...


"Ton habilité au combat t'honore Tiberius, j'ai un rôle pour toi dans ma bande !"


dimanche 3 décembre 2017

Vrigor


La mère de Vrigor mit au monde deux jumeaux alors quelle traversait la porte de Ulgu vers Hysh. Affectés dès leur naissance par les vents de magies, ils subirent l'influence du Royaume dont ils furent le plus proche a moment de leur naissance. 
   - Vrigor, le pemier né, naquis le premier, a peine éloigné du royaume de la mort, sa peau pris une teinte plus pale que celle de Mrigor, et son esprit fût nimbé de ténèbres. 



Vrigor purge le mal en le renvoyant vers le Royaume d'Ulgu, vers l'ombre, comme si son fardeau était d'être indigne de la sainte lumière de Sigmar.


samedi 2 décembre 2017

Vanguard Skitarii Sinq Haideucet




Sinq Haideucet avait été attiré par le dieu machine dès sa plus tendre enfance. A 12 ans, il intégrait enfin la Schola Mechanicum de son monde natal. Ses prédispositions pour la chimie l’avait conduit dans nombreux laboratoires lors de la suite de son cursus. Il rêvait alors de devenir Magos à la place du Magos.



Il n’avait pas des capacité exceptionnelle, mais avait fait preuve d’une opiniatreté dans le travail qui épatait la majorité de ses pairs. Elle n’avait d’égal que sa curiosité et sa légendaire maladresse. Combien de parchemin on fini couvert de récaf pendant ses études? Ou encore le nombre invraisemblable d’expériences râtés ou d’outils cassés ? 


Plus tard, vers 30 ans, il intégra finalement les cohortes de skitarii de son monde forge. Là, poussé par l’endoctrinement de ses frères, il ne jura plus que par le dicton «La chair est faible» dès ses premiers implants. Dès lors, son but fut de devenir presque intégralement une machine afin de ne plus ressentir ni fatigue, ni vieillesse.


Mais c’était avant le drame. Alors qu’il parcourait le site des vestiges d’une ruche de Pandema avec sa cohorte, il fit la découverte d'un vieux laboratoire remplie de fioles, de grimoires et de parchemins. Le rêve de tout érudi. Sa maladresse fit une dernière victime lorsque son pied non augmenté heurta un clou. Son bras de chair, mu par réflexe s’agrippa au coin de table et glissa, entrainant dans sa chute une fiole. Cette dernière se brisa nette, libérant un nuage cramoisi. Lorsqu’il ressorti du laboratoire avec une démarche d'automate, Sinq, le regard vitreux et le pas lent, n'éprouvait plus rien.

vendredi 1 décembre 2017

Brother Gudrün


Dans la pénombre vermoulue de Forasticus Prime, les soldats de l'Ordre de l'Arbre Tordu défendent les temples érigés à la gloire de l'Empereur-Dieu.
Situé aux confins du Segmentum Obscururs, ce monde forestier abritait jadis des cités resplendissantes, érigées lors de la grande Croisade.


Mais il y a des endroits où la nature est plus forte que la volonté des Hommes.
La végétation luxuriante eu tôt fait de mettre ces cités à terre, et de chasser la majeure partie des fils et filles de Terra. Seules quelques colonies ont persisté, entretenant des traditions ancestrales et prenant soin des quelques édifices sacrés encore debout.


Frère Gudrün est un des gardiens du Temple d’Émeraude, fidèle à la parole du Confesseur Asphodel.